Member Registration

Register

Member Login

Login

Blog

The latest and greatest on mental health, stress management and wellness from Starling Minds. Learn about the different aspects of CBT and how digital therapy can help you better manage your everyday symptoms.

Conseils pour parler de maladie mentale avec la famille, les amis et les collègues

by Rebecca Chen

Malgré une hausse de la conscientisation par rapport à la santé mentale, les gens aux prises avec un trouble psychologique vivent encore beaucoup de discrimination, tant au travail que dans leur vie personnelle. Pour lutter contre les préjugés, l’une des plus importantes choses à faire en tant que société est de changer la façon dont nous parlons de santé mentale. Les mots que nous choisissons et le ton employé lorsque nous parlons des troubles mentaux peuvent déstabiliser ceux qui en souffrent ou les décourager d’avoir recours à un traitement. Être plus soucieux de notre façon d’aborder et d’expliquer la maladie mentale contribuera grandement à détruire les stéréotypes et à favoriser la prise de conscience.

En société, quand il est question de santé mentale, nous nous efforçons d’être politiquement corrects et parlons d’isolation et de silence, d’inclusion et d’empathie. Par exemple, au lieu de dire qu’une personne s’est suicidée, certains disent qu’elle « est décédée par suicide ». Dire qu’elle s’est suicidée sous-entend que son geste était un crime, et les gens directement affectés par son décès pourraient se sentir accablés et troublés par ce propos.

La banalisation de la maladie mentale s’est longtemps imposée comme une norme dans la société, alors que le sujet fait aujourd’hui l’objet de nombreuses discussions. Par exemple, les gens utilisaient les acronymes TOC et TDAH de façon excessive et caricaturale pour décrire leurs comportements somme toute communs.

En 2016, un désaccord majeur a enflammé les utilisateurs de Twitter lors de l’apparition du mot-clic #IGetDepressedWhen (« Je suis déprimé quand »).

Plusieurs utilisateurs Twitter ont été offensés de voir les gens parler de dépression clinique à la légère, alors que d’autres n’y ont rien vu de mal, affirmant qu’ils n’utilisaient que des mots définis dans le dictionnaire. Nous observons toutefois une tendance à favoriser un langage inclusif et politiquement correct pour parler de santé mentale.

Voici certaines choses à considérer pour parler de maladie mentale de façon à respecter et à valoriser ceux qui la vivent, plutôt que de renforcer les préjugés :

 

  1. 1. Toujours mettre l’accent sur la personne et ne pas la définir par son diagnostic.

    1. Exemple : « Sarah est déprimée »
    2. Dire plutôt : « Sarah vit avec une dépression »

 

  1. 2. Éviter les termes insensibles, même s’ils sont couramment utilisés :
    1. Exemple : « déficient mental » ou « handicapé intellectuel »
    2. Dire plutôt : « a un trouble psychologique » ou « a un problème de santé mentale »

 

  1. 3. Éviter les termes qui suggèrent la pitié.
    1. Exemple : « Souffre de », « est touché par » ou « est victime de »
    2. Dire plutôt : « connaît », « est traité pour » ou « vit avec »

 

Vous trouverez d’autres suggestions ici.

 

Les membres de la communauté Starling qui ont eu des problèmes de santé mentale donnent des exemples de ce que vous pouvez dire pour soutenir une personne aux prises avec un trouble psychologique.

1) Exprimer votre soutien avec des mots

Assurez-vous que vos mots expriment clairement la compréhension, le soutien et le désir d’écouter. Il est important que la personne sache que ses difficultés ne changent pas la façon dont vous la voyez ou la percevez. Dites-lui que vous vous préoccupez d’elle, mais évitez de dire à quel point vous êtes attristé de constater ses difficultés, car elle pourrait se sentir sous pression et ne plus s’ouvrir à vous pour ne pas vous inquiéter.

« Je comprends. Est-ce que je peux faire quelque chose pour que tu te sentes mieux? » – Membre de la communauté Starling

2) Susciter des occasions d’échanger

Si vous êtes proche de la personne, lui dire que vous avez remarqué certains changements dans son comportement – comme le fait qu’elle n’est plus aussi enjouée ou optimiste – peut ouvrir la porte à une discussion. Parler de certains défis auxquels vous avez fait face peut la rendre à l’aise de s’ouvrir à vous. Cependant, il est important de ne pas comparer vos défis aux siens.

« Tu peux être honnête avec moi. » – Membre de la communauté Starling

3) Reconnaître et justifier

Reconnaître ce qu’une personne traverse est difficile. Parlez de la maladie mentale comme d’une réalité de la vie, en lui disant que beaucoup de gens font face à des défis de santé mentale au cours de leur vie et qu’il ne faut pas en avoir honte. Montrez-lui que vous comprenez qu’elle a une maladie comme une autre. Toutefois, ne soyez pas méprisant et ne banalisez pas ce qu’elle vit.

« Tu as des difficultés en ce moment, mais on traversera ça ensemble. » – Membre de la communauté Starling

Conclusion

Pour ceux qui essaient d’aider une personne en difficulté ou qui aimeraient parler de leurs problèmes à quelqu’un, sachez que vous n’êtes pas seuls. Nous espérons que ces mots d’encouragement vous font du bien dans votre cheminement de santé mentale.

  • « Sois bon envers toi-même, et ça ira bien. » – Membre de la communauté Starling
  • « Sois patient par rapport à la guérison. » – Membre de la communauté Starling
  • « Tu n’as pas à tout régler. Tu peux prendre du temps pour toi. » – Membre de la communauté Starling
  • « Le meilleur conseil que j’ai lu m’a rappelé de me traiter comme je traiterais un ami, car on est beaucoup plus gentil avec les autres qu’avec soi-même. » – Membre de la communauté Starling

 

Si votre entreprise a mis le programme de santé mentale de Starling Mind à votre disposition, ouvrez une session pour découvrir ce que les autres membres de la communauté Starling ont à dire.

Si votre organisation n’offre actuellement pas l’accès au programme Starling Minds, remplissez ce formulaire pour demander un essai gratuit et confidentiel; nous aviserons votre employeur que vous souhaitez qu’il envisage la possibilité de s’associer à Starling pour favoriser la santé mentale de ses employés.

Vous avez une histoire qui parle de santé mentale et vous voulez la raconter? Écrivez-nous à members@starlingminds.com.

 

 

 

 

About the Author

Rebecca Chen

Rebecca is Starling Minds' Community Manager. She is passionate about normalizing the discussions around mental health by creating a safe space to bring people together in support of one another.

Learn how Starling Minds will improve the mental health of your people.

Request a demo today

  • This field is for validation purposes and should be left unchanged.